À titre de gestionnaire, il est normal d’avoir le réflexe d’offrir du soutien aux employés qui éprouvent des difficultés par du coaching ou de la formation. Cependant, cela ne doit pas se faire au détriment des 20 % d’employés performants qui contribuent probablement à environ 80 % des résultats de votre entreprise. Ici comme ailleurs, la loi de Pareto s’applique souvent.

Oui, il est opportun d’encadrer un employé qui possède une bonne attitude, mais dont les aptitudes restent à développer ou un individu possédant de fortes compétences, mais dont l’attitude laisse actuellement à désirer. Toutefois, cela doit être perçu par tous comme une mesure temporaire ayant pour but de faire évoluer leur rendement au niveau de celui des performants.

Ainsi, 80 % de votre attention devrait être orientée vers les employés qui possèdent ce qu’il faut pour bien performer chez vous, car eux aussi ont besoin de votre support et de vos marques de reconnaissance.

En tant que patron, votre responsabilité première est de prendre les employés au niveau où ils se trouvent présentement et de les conduire là où ils devraient être. Il faut donc les accompagner dans la découverte de leurs forces.

Pour débuter, positionnez chacun des membres de vos équipes sur une grille de cheminement selon deux axes : l’attitude et les aptitudes, et inscrivez la date. Par exemple, un employé avec une bonne attitude, mais des compétences encore limitées, devrait se retrouver dans le cadran supérieur gauche. Un employé avec de fortes aptitudes, mais possédant une attitude laissant à désirer, serait positionné dans le cadran inférieur droit.

Il est souvent plus facile de commencer l’exercice en positionnant votre employé le plus performant dans le cadran supérieur droit et votre employé le moins productif dans le cadran inférieur gauche, puis de positionner le reste des membres de l’équipe. Ainsi, un employé possédant une attitude et des aptitudes dans la moyenne devrait se retrouver au centre de la grille.

Une fois que vous aurez ciblé ceux qui se développent bien chez vous, cherchez quelles sont les causes sous-jacentes. Prévoyez du temps pour découvrir qui ils sont vraiment afin de les aider eux aussi à découvrir qui ils sont et à grandir davantage.

Il est suggéré de repositionner les membres de vos équipes trimestriellement pour constater l’évolution de chacun et réfléchir sur les mesures nécessaires pour générer la progression souhaitée.

N’oubliez pas que lorsque leur patron n’adresse pas les cas problèmes en tolérant des comportements ou des résultats inadéquats, les meilleurs se désengagent.

Tiré de L’ADN d’un employeur de choix

Plus d'articles