Pour comprendre comment s’y prendre avec les jeunes de la génération Y (20-35 ans), il faut d’abord intégrer le fait qu’ils sont très à l’aise avec le langage, la philosophie et les règles d’utilisation des médias sociaux.

On les dit égoïstes là où ils sont simplement très attentifs à ce qui les interpelle personnellement. En fait, ils se montrent intéressés quand ils sentent que leur implication les amènera à se réaliser.

Le grand défi, c’est de maîtriser l’instantanéité nécessaire à cette génération sur les médias sociaux. Au lieu d’établir un programme figé, les organisations doivent comprendre les attentes et besoins de leurs employés et engager de véritables conversations avec eux. Aujourd’hui, les gens veulent être consultés et prendre part aux actions menées par leur entreprise. Il faut donc leur présenter les objectifs à atteindre, les ressources à leur disposition et les disponibilités des gestionnaires pour les accompagner. Ceci amène justement les employés à s’approprier la démarche de leur organisation et à s’impliquer davantage dans leur propre développement.

Afin de mettre en place une stratégie efficace auprès des Y, il ne faut pas avoir peur de tout remettre en cause : structures, fonctionnement, communication, etc. Car pour les Y, on part d’une feuille blanche pour en faire un cube en 3 dimensions. Cela peut se traduire par l’intégration de ce “know how” que les jeunes ont du digital.

Il faut oser prendre des risques, sans cela, on n’arrive pas à de nouvelles idées. Il faut leur parler, dans la mesure où c’est fait avec humour, mais sans prétention, de façon dynamique, interactive et appropriée. Le patron a le droit d’être humain, comme eux, sans réponse à tout, mais il doit être capable de devenir un catalyseur pour l’émergence de solutions. Mettre en avant des modèles de jeunes qui ont réussi, et en faire des ambassadeurs, des gens dont on peut suivre le quotidien sur Twitter, YouTube, etc. Entretenir la communauté en gardant les gens informés sur l’actualité de l’entreprise, je pense que ce sont de bonnes stratégies.

Cliquez ici pour lire le recueil Visions d’innovation sur les médias sociaux.

Plus d'articles