Mission, vision et valeurs. Ces trois piliers sont à la base de toute planification et influencent l’avenir d’une entreprise ainsi que les décisions qui y seront prises.

Elles ne sont rien de moins que l’ADN de l’entreprise, car elles permettent de déterminer à l’interne des lignes de conduite, de faciliter la prise de décisions et d’encourager la mobilisation et le perfectionnement des ressources.

D’un point de vue externe, elles permettent de présenter le caractère unique de l’organisation, d’augmenter sa crédibilité auprès des parties intéressées (clients, fournisseurs, partenaires financiers, etc.) et de démontrer la présence d’une ligne directrice.

 

Mission

Au-delà de la tâche (le quoi) et de la façon dont l’entreprise est gérée (le comment), c’est la mission (le pourquoi) qui attire et mobilise le plus les gens.

Les jeunes de la génération Z (1995 – …) ne veulent pas travailler pour une entreprise, ils veulent joindre un mouvement, faire partie du rêve. Ils souhaitent accomplir quelque chose qui n’a jamais été réalisé auparavant.

La plupart des gens ont un travail de trop petite envergure pour leur motivation. On veut que les employés se présentent non seulement parce qu’ils veulent, mais aussi parce qu’ils sentent qu’ils n’ont pas le choix : ils croient tellement à la mission qu’ils la considèrent comme trop importante pour ne pas y participer activement.

 

Vision

À la différence de la mission qui décrit la raison d’être de l’entreprise (son utilité), la vision présente le projet, le rêve, le devenir. Elle définit où l’entreprise veut aller et les objectifs à atteindre.

Cette vision est censée mobiliser autant les employés, les patrons, les partenaires que les investisseurs. Elle projette une conception de l’avenir et incite les gens à passer à l’action et à prendre des décisions stratégiques.

 

Valeurs

Les valeurs viennent appuyer et justifier toutes les décisions dans l’organisation. Elles décrivent les comportements à adopter pour qu’on puisse réaliser la mission et la vision de l’entreprise.

Il faut donc s’engager à embaucher et à congédier en fonction des valeurs qu’on a déterminées.

Les questions d’entrevue et d’évaluation de la performance, par exemple, devraient s’inspirer des valeurs de l’entreprise.

En déterminant et en appliquant sa mission, sa vision et ses valeurs, on obtient bien souvent une meilleure cohésion de l’équipe et une plus grande mobilisation des employés.

Tiré de Générations X@Z.

Plus d'articles