Moyen peu coûteux pour mettre en évidence votre environnement de travail de manière ludique. Il s’agit d’immortaliser sur vidéo des employés en train de faire du « lipsing » sur une chanson et de diffuser le résultat sur YouTube. Il faut cependant s’assurer de ne pas devenir amoureux de l’outil en perdant de vue l’objectif derrière. Bien sûr, on peut faire un « Lip Dub » simplement pour le plaisir, mais on peut aussi en faire un outil stratégique en mettant en valeur un message précis qui parlera directement au type de candidat que vous voulez recruter. Sceptique? Jugez par vous-même. À peine quelques jours après la mise en ligne de leur « Lip Dub » axé sur le recrutement, l’hôpital Sacré-Cœur de Montréal enregistrait déjà une hausse significative des candidatures reçues. Leur directeur des ressources humaines a même été invité en entrevue à LCN et à Radio-Canada, et un commentaire laissé sur YouTube par une des 163 000 personnes qui l’ont vu résume assez bien l’impact : « WOW!! J’ai eu des bons commentaires sur cet hôpital, et ça me donne encore plus le goût de venir porter mon CV quand je vais finir mes études… Bravo!!! » Voyez et jugez par vous-mêmes.

Imaginez maintenant un employé insatisfait qui pense ceci de son expérience de travail chez vous : « Aucune flexibilité pour les familles, aucune possibilité d’avancement, aucune marque de reconnaissance du patron… » Imaginez maintenant qu’il ait la possibilité de partager son point de vue avec des milliers de candidats potentiels pour votre organisation. C’est exactement ce qui se passe actuellement sur Internet avec la popularité croissante de nombreux réseaux sociaux tels que YouTube, Facebook, ainsi que certains sites spécialisés dans l’évaluation des employeurs tels que www.ratemyemployer.ca et www.glassdoor.com.

Tout comme les responsables du marketing et des communications s’assurent de l’image de marque de l’entreprise qui est véhiculée sur Internet, les gestionnaires doivent effectuer une vigie efficace de l’image de marque à titre d’employeur. Que vous choisissiez de mandater une entreprise spécialisée qui offre ce service pour faire une vigie efficace de votre image de marque d’employeur ou que vous le fassiez vous-même, gardez en tête que vous pouvez le faire de manière non seulement réactive, mais aussi proactive. Ainsi, plutôt que de seulement réagir à des commentaires déjà émis par d’autres, vous pourriez également lancer vous-même une discussion dans un forum en demandant des exemples d’employeurs intéressants dans votre secteur d’activité afin d’ouvrir la porte à la possibilité de positionner favorablement votre entreprise.

Bien sûr, on peut douter avec raison de la crédibilité de commentaires émis sous le couvert de l’anonymat dans Internet, mais l’information est là et il vous faut composer avec. Avant que le phénomène ne se répande davantage, je vous invite à procéder à l’évaluation des forces et des faiblesses de votre entreprise sur le plan des ressources humaines et à faire les ajustements nécessaires. Je vous propose de commencer cette évaluation en vous posant cette question : « Est-ce que je serais à l’aise d’encourager tous mes employés à partager leur opinion au sujet de mon organisation et d’en dévoiler les résultats au grand jour? » Si la réponse est non, alors couchez immédiatement sur papier les raisons qui vous poussent à cette réponse et c’est sans doute là-dessus qu’il vous faudra travailler en premier lieu pour améliorer votre offre. Si vous vous efforcez de rendre vos employés heureux, vous ne pourrez que partir avec une longueur d’avance sur les autres employeurs. Selon Socialnomics.net, 96 % des jeunes de la génération Y (20-35 ans) sont inscrits à un réseau social (Facebook, Twitter, LinkedIn, YouTube…).

 

Tiré de : Conversations déterminantes

Plus d'articles