La génération X (née entre 1964 et 1978) grandit durant les années 1980 et le début des années 1990, une période marquée par d’importants changements sociaux et économiques, tant au Québec que partout ailleurs sur la planète. On assiste à la chute du mur de Berlin, puis à la fin de la guerre froide. De nombreux progrès technologiques font leur apparition, le divorce est normalisé, des chocs pétroliers successifs entraînent une inflation et des taux d’intérêts élevés. La période de croissance économique et d’enrichissement générée dans les décennies précédentes tire bel et bien à sa fin.

Les X arrivent donc à l’âge adulte dans ce contexte, alors que les baby-boomers occupent encore une grande part des emplois. Le marché du travail est engorgé et ils peinent à trouver des postes stables et bien rémunérés. Et cela, malgré le fait qu’ils soient issus de la première génération à faire autant d’études postsecondaires. Les diplômes sont là, mais les postes offerts ne correspondent pas à leurs aspirations.

Principales caractéristiques qui servent généralement à décrire la génération X:

  • Désir participer à la prise de décision et à la détermination des objectifs
  • Ne s’attendent pas et ne garantissent pas de fidélité d’emploi
  • Polyvalents
  • Autonomes et indépendants
  • Plutôt pessimistes
  • Grande capacité d’adaptation

Plus d'articles