1. La direction

Afin d’établir si on s’en va dans la bonne direction, il faut prévoir comment la réussite sera mesurée de façon à évaluer la progression. Ces moyens, idéalement, sont définis conjointement par l’employeur et l’employé. Pour le gestionnaire, le défi est de s’assurer que chacun de ses employés arrive à se forger sa propre mission personnelle complémentaire à celle de l’organisation. En établissant une relation et en cernant les désirs de l’employé, on arrive à conclure un engagement profond avec ce dernier qui redonne un sens véritable au travail parce que la mission de l’entreprise devient soudainement clairement en lien avec la mission de vie de l’employé.

 

  1. La capacité

Une fois que l’employé sait ce qu’il doit faire, il doit savoir ensuite comment le faire. Le plan d’action devrait aborder cette question et le gestionnaire devrait encourager l’employé à identifier les connaissances requises à l’exécution du plan, selon un échéancier réaliste.

 

  1. Les ressources

Il s’agit des moyens physiques, du temps, des ressources humaines et des informations requises pour mener à bien le projet.

 

  1. La motivation

Cette dernière peut être intrinsèque ou extrinsèque (et idéalement, les deux à la fois). L’employé va trouver la motivation à s’engager dans son projet si son rôle et la mission poursuivie par l’organisation sont alignés avec sa personnalité profonde. Nous avons tous des conversations internes. Il va sans dire, que certaines sont parfois limitatives, mais certaines sont très mobilisatrices. On a le choix.

 

Par où commencer ?

Ciblez un projet et identifiez comment la réussite sera évaluée. Assurez-vous que chaque employé a fait le lien entre ce projet et sa mission personnelle dans l’entreprise et qu’il a fait l’inventaire des ressources requises pour mener à bien ce projet : moyens physiques, temps, ressources humaines et informations.

Plus d'articles