Plusieurs gestionnaires ont de la difficulté à offrir de la reconnaissance et j’étais de ceux-là. J’entends souvent : « Elle est payée pour faire ça. » « Ça fait partie de sa job » « Si j’offre trop de reconnaissance, mes employés vont toujours m’en demander plus. »

Oui, nous sommes rémunérés pour faire un travail, mais c’est plutôt un automatisme qui n’encourage pas nécessairement au dépassement. Lorsque la reconnaissance est automatique, prévisible et non liée aux comportements, ça perd tout son sens. La clé est d’abord l’authenticité. Il faut que les employés perçoivent que vous voulez les remercier sincèrement du fond du cœur.

La reconnaissance est un des leviers de mobilisation les plus importants à la disposition de tout gestionnaire. De plus, cela ne nécessite pas nécessairement des ressources importantes ou une grande planification, bien que ces dernières puissent augmenter l’impact.

Bien sûr il y a un risque de créer des attentes, de la jalousie ou des malaises, mais l’inaction a des conséquences encore plus grandes : baisse de l’engagement, absentéisme, taux de roulement de personnel élevé, etc.

Pour reconnaître davantage les bons comportements des employés, il faut d’abord cibler ce qu’on veut voir se multiplier. Si votre attention n’est pas concentrée sur certains comportements spécifiques, les bons coups de vos employés risquent de passer sous votre radar.

Je vous suggère de vous inspirer de vos valeurs corporatives afin d’identifier les comportements ou résultats désirés pour chaque poste. Les comportements recherchés peuvent se situer évidemment au niveau du savoir-faire, mais je vous encourage également à identifier quelques comportements qui se situent au niveau du savoir-être, afin de maintenir une saine ambiance dans vos équipes.

Ensuite, identifiez de quelle manière vous prévoyez souligner le bon coup : le renforcement positif. N’oubliez pas que reconnaître, n’implique pas nécessairement d’offrir quelque chose. À la base, la reconnaissance c’est simplement de remarquer qu’une personne a fait la bonne chose et de le souligner.

Vous pouvez même pousser l’exercice une étape plus loin en identifiant ce que serait un comportement ou un résultat extraordinaire et d’en discuter avec votre équipe. Par exemple, vous pourriez souligner une personne qui a intégré de manière exemplaire les valeurs de l’organisation au quotidien dans son travail.

Par ailleurs, comme l’a mentionné une participante lors d’une récente conférence, une forme de reconnaissance peut être simplement de prendre quelques minutes pour échanger quotidiennement de façon informelle avec un employé.

Je vous encourage donc à vous fixer comme objectif de remercier une personne aujourd’hui pour quelque chose qu’elle a fait de bien pour vous, pour un collègue ou pour un client.

Plus d'articles