Être un patron de nouvelle génération, c’est un défi passionnant pour un gestionnaire. Créer une relation avec l’employé, réussir à communiquer sincèrement est une aventure qui amène la prospérité, beaucoup de satisfaction et même du bonheur. Mais ce n’est pas toujours facile. Il y a des attitudes à développer qui ne nous ont pas toujours été enseignées ou démontrées.

Un des aspects nouveaux à intégrer dans la gestion est la notion de contrôle et d’autonomie. Jusqu’où croyez-vous pouvoir faire réellement confiance à vos employés?

J’entends souvent des patrons dire qu’ils ont parfois l’impression de diriger une garderie et que sans règles claires, ce serait l’anarchie. Nous sommes tous des adultes qui ne demandons qu’à être traités comme des adultes. C’est lorsqu’on impose bêtement des règles qu’on évacue des gens toute possibilité d’exercer leur jugement. Les gens perdent leurs repères puisque leurs règles ne sont pas nécessairement les vôtres et c’est pourquoi vous avez parfois l’impression qu’ils sont stupides. N’oubliez pas que vous n’êtes pas dans la tête de l’autre et que vous ne pourrez jamais leur faire faire exactement ce que vous voulez de la manière que vous le voulez.

Ce dont les gens ont besoin c’est davantage de principes et de lignes directrices (plutôt que des règles) pour arriver à un but commun, mais à leur manière. Votre travail de gestionnaire consiste à vous concentrer sur le quoi et le pourquoi, mais à confier la responsabilité du comment à vos employés.

J’utilise souvent l’analogie du carré de sable pour illustrer ce principe. Déterminez l’objectif : bâtir un château de sable assez grand pour que tout le monde puisse participer à la construction à la mesure de ses talents en utilisant les jouets disponibles, puis laissez-les jouer. Expliquez clairement les règles : tous doivent participer, il faut venir vous voir s’il y a un conflit qu’ils ne peuvent régler, s’il leur manque un jouet ou s’il y en a un de brisé et qu’ils ne peuvent réparer par eux-mêmes ou s’ils doivent sortir du carré de sable pour réaliser votre objectif (perfectionnement, intervention d’un expert, implication des autres départements à l’interne ou des sous-traitants ou fournisseurs…)

Si vous avez l’impression que vous gérez une gang d’enfants, peut-être que ce principe vous convient-il mieux?

Tiré de Générer l’engagement au travail.

Plus d'articles