Un des objectifs des parents est de développer l’autonomie et l’esprit critique chez leurs enfants. Ensuite, les enfants vont à l’école où ils sont confiés à un enseignant pour poursuivre leur éducation et les amener à un niveau supérieur de développement personnel. Plus tard, que ce soit au niveau des études supérieures ou une fois qu’ils deviennent adultes, on confie au jeune adulte davantage de responsabilités et de latitude (rappelez-vous votre première session au CEGEP ou lorsque vous avez emménagé dans votre premier appartement…) C’est cette liberté qui permet de se découvrir en faisant de bons choix et d’exercer son esprit critique en se cassant aussi la gueule de temps en temps…

Lorsqu’on arrive sur le marché du travail, c’est comme si on retombait à la case départ : on ne mange plus quand on veut, on ne peut plus utiliser l’Internet comme on veut, on ne peut même plus aller à la toilette quand on veut… Ne riez pas, il y a vraiment des usines où, encore de nos jours, il faut demander la permission à son contremaître avant de quitter son poste de travail pour aller au petit coin.

Vos employés, ces mêmes adultes qui élèvent leurs enfants, contractent des hypothèques, se promènent derrière un volant sur nos routes et qui exercent leur droit de vote ne demandent qu’une chose : être traités comme des adultes responsables par votre entreprise.

Ces adultes qui sont sous votre responsabilité, à titre de gestionnaire, vous sont confiés également : c’est la poursuite de l’école de la vie. Ils ne sont pas des êtres finaux prêts à être consommés par votre organisation. Comme le disait Maurice Zundel, « Le travail doit produire des hommes avant de produire des choses ». Assumer davantage de responsabilités et gérer des situations de plus en plus complexes, ça fait partie des apprentissages au travail.

Pour vous convaincre que vous avez la responsabilité de développer vos employés, pensez au sport professionnel. Combien de jeunes athlètes talentueux ont été brûlés par une organisation et qui deviennent des joueurs étoiles au sein d’une autre équipe? Combien de premiers choix au repêchage devenus millionnaires du jour au lendemain n’ont plus jamais été l’ombre d’eux-mêmes par la suite? C’est le coach et l’organisation qui fait toute la différence.

Tiré de Générer l’engagement au travail

Plus d'articles