L’affichage de poste, l’analyse des CV, les entrevues, les références, les tests, l’intégration, la formation, les erreurs, les pertes de temps, les accidents de travail… Savez-vous combien ça coûte de remplacer un seul employé qui gagne 15 dollars de l’heure?

Environ 15 000 $ (en incluant les coûts directs et les coûts indirects)! Ces derniers sont plus difficiles à mesurer, mais souvent beaucoup plus élevés que les coûts directs. Ce montant total n’inclut même pas les coûts personnels pour les gestionnaires, c’est-à-dire le « punching bag » pour se défouler, les somnifères pour retrouver le sommeil ou la perte d’appétit sexuel et tout ça c’est évidemment « priceless ».

 

Ciblez un poste spécifique

La meilleure façon d’évaluer les coûts du roulement de personnel consiste à cibler un poste en particulier puisque les coûts varient de 30 % à 400 % du salaire annuel selon le type de poste. Le ciblage permet aussi de mieux orienter vos actions. Je vous conseille de choisir un poste pour lequel c’est plus difficile de recruter ou celui qui a le plus grand impact sur l’entreprise.

 

Quel est le meilleur taux de roulement : 0 %, 15 % ou 25%?

Souvent les employeurs me disent que plus le taux est bas, mieux c’est. Effectivement, mais si votre taux de roulement est de 0 %, peut-être gardez-vous les gens qui ne devraient pas rester chez vous. Peut-être aussi que vous vous privez de sang neuf?

Alors peut-être que le meilleur taux de roulement est de 15 %? Supposons que vous avez un taux global de 15 % pour toute l’entreprise, mais que dans un département spécifique vous avez un taux de roulement de 50 % qui se trouve noyé dans la masse. D’où l’importance de cibler.

Finalement, peut-être que le meilleur taux de roulement est de 25 %? Par exemple, si votre taux est de 25 % pour un poste spécifique alors que la moyenne de l’industrie est à 50 %, c’est effectivement ce taux de roulement qui est le bon pour vous.

Donc l’idée c’est de mesurer le taux de roulement actuel pour un poste spécifique, d’entreprendre des actions pour le diminuer puis de mesurer à nouveau pour voir l’évolution.

Plus d'articles