CAPSULES D'INFORMATIONS


<< Retour aux capsules d'informations

Dans le contexte actuel d’économie globale où tout évolue de plus en plus vite et où on nous en demande toujours plus, l’employé de nouvelle génération a besoin de se sentir connecté avec l’organisation, le patron, les collègues, mais plus particulièrement avec lui-même.

On ne trouve pas le bonheur à l’extérieur de soi. Ce n’est pas quelque chose qui nous arrive ou qui nous est donné. Il se trouve à l’intérieur de nous-mêmes, mais dans l’agitation quotidienne, il est parfois difficile d’établir cette connexion avec soi.

Que ce soit par la méditation, par le yoga, par la peinture, par la musique, par une promenade en forêt, peu importe la façon, c’est en calmant le mental que l’on peut retrouver l’être. Ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît.

Personnellement, ça fait environ trois ans que je pratique quotidiennement le yoga et la méditation (c’est sûr que je m’accorde des petits congés de temps en temps…) mais il est encore rare que j’arrive à calmer mon mental pendant toute une session de trente minutes.

Cette période de calme n’a pas besoin d’être dirigée vers un but précis. L’idée étant simplement de reprendre contact avec soi, de s’intérioriser et de se couper des objets ou des idées de l’extérieur. Cela clarifie l’esprit et me permet ensuite de reprendre mes activités d’une manière plus cohérente avec celui que je suis vraiment.

Qui n’a pas été bouleversé suite à la lecture d’un livre ou après avoir vu un film touchant. La méditation peut avoir le même impact sur nos émotions sauf que dans ce dernier cas, c’est notre être qui manifeste sa nature véritable. La discipline d’apprivoiser son mental est le premier pas sur le chemin de la découverte de son être et sans cette rigueur, je ne pense pas que le parcours soit possible.

Tiré de : Les patrons sont-ils tous des menteurs?

VOS COMMENTAIRES

  • Jacinthe Landry | 1 mai 2012

    J’aime beaucoup vous lire . Les titres sont accrocheurs. Merci !

4 + 4 =