À titre de gestionnaire, nous savons que la reconnaissance est un aspect important de la mobilisation au travail. Mais qui doit-on reconnaître pour favoriser l’atteinte de nos objectifs? L’équipe ou l’individu? Est-ce qu’il faut récompenser chaque petit geste? N’y a-t-il pas un risque de gâter les employés et de créer de grandes attentes? Comment reconnaître sans créer de la jalousie ou un malaise? Officiellement ou de manière informelle? Est-ce que ça peut être simplement symbolique ou nécessairement financier?

Pour créer un haut niveau d’enthousiasme chez les membres de votre équipe, il ne faut pas seulement leur dire qu’on est content, il faut le montrer.
La clé est d’abord l’authenticité. Il faut que les employés perçoivent que vous voulez les remercier sincèrement du fond du cœur et non seulement leur donner une carotte pour les forcer à en faire encore plus la prochaine fois.
Premièrement, il faut bien identifier les comportements que l’on désire voir chez ses employés en lien avec vos valeurs organisationnelles, puis définir quelles formes de reconnaissance utiliser afin de renforcer ces comportements à privilégier.
Les comportements recherchés peuvent se situer évidemment au niveau du savoir-faire, mais je vous encourage également à identifier quelques comportements qui se situent au niveau du savoir-être, afin de maintenir une saine ambiance dans vos équipes.

Selon un sondage Gallup mené au Canada et dont les résultats ont été publiés en 2008, les travailleurs s’attendent à recevoir une forme quelconque de reconnaissance au travail tous les sept jours. Idéalement, la reconnaissance devrait se faire le plus rapidement possible à la suite d’un comportement désiré.
Le défi d’un gestionnaire consiste donc à se doter d’une stratégie qui augmente la fréquence des marques de reconnaissance offertes.

Pour y arriver, vous pouvez utiliser la stratégie des coups de 2 x 4, par exemple. Il s’agit d’identifier et de renforcer deux comportements auprès de quatre employés différents dans un intervalle de temps donné. En concentrant votre attention sur seulement deux éléments, vous deviendrez plus aptes à identifier les bons coups et, par le fait même, vos gestes vont clarifier vos attentes auprès des employés et donc influencer favorablement les comportements de ces derniers.
Un geste bien simple serait de prendre au moins cinq secondes pour établir un contact quotidien (téléphone, courriel ou en personne) avec tous les membres de votre équipe afin de leur signifier que vous appréciez la présence de chacun.

Tiré de L’ADN d’un employeur de choix

Plus d'articles