Une des réalités du monde du travail est qu’on choisit souvent un employeur parce qu’on est séduit par ses promesses, mais qu’on le quitte souvent parce qu’elles ne sont pas respectées…

Les gens vont privilégier différents aspects pour trouver l’employeur idéal, ils vont rechercher par exemple :

  • Une organisation qui favorise les échanges, le respect et la collaboration entre différents niveaux de poste (structure horizontale).
  • Un emploi où la multiplicité des expériences de vie est possible.
  • Un endroit où ils peuvent rester maîtres de leur destin, de leur espace et de leurs habitudes de travail.
  • Un apprentissage autogéré, où ils sentent qu’on leur fait confiance et qu’on leur laisse un fort degré d’autonomie.
  • Des occasions de diversifier leurs compétences.
  • Des projets simultanés de durée variable qui vont les garder motivés. Ils veulent développer leur employabilité, participer activement à leur évolution de carrière par des conversations sur la façon dont un poste peut mener à un autre.

L’ambiance de travail est l’élément qui incite le plus les jeunes de la génération Z (13-21 ans) à choisir ou à quitter un employeur. Il faut trouver des moyens d’augmenter l’expérience « employé en lien avec la marque de l’entreprise » dans différents endroits (comme on le fait en marketing avec les occasions de contacts avec la clientèle) : dans le hall d’entrée, à la salle de bain, dans la cafétéria, etc.

Quelques idées :

  • Prolongement de l’école : les activités parascolaires deviennent les activités « paratravail ».
  • Habillement : vendredi chic, journée du chapeau, du t-shirt de concert ou de son équipe sportive favorite.
  • Mur des favoris : photos d’employés avec leur livre, film ou équipe sportive préférés.

Par ailleurs, selon une enquête, 60 % des Z veulent exercer un travail qui a un impact social, comparativement à 31 % des Y.

Instaurer un programme de bénévolat peut donc être une avenue intéressante à explorer :

  • Le projet Dollars for Doers de Microsoft propose 17 $ par heure de bénévolat aux employés et l’argent est ensuite remis en dons.
  • L’équipe Clif Bar paie l’équivalent de 20,8 h/an par employé pour travailler dans l’organisme de bienfaisance de leur choix (l’équivalent de 1 % d’un poste à temps complet).

Consciente des limites de notre mode de vie actuel, la génération Z désire travailler pour une entreprise qui s’inscrit dans une démarche durable, écologique et éthique. On ne devrait pas avoir besoin de piger dans le capital de la Terre pour survivre. Les intérêts devraient suffire.

Ainsi, on peut mettre les employés au défi de proposer des idées pour réduire le gaspillage et l’impact environnemental de l’entreprise. Par exemple, l’entreprise Imo verse 500 $ par mois aux employés qui habitent à moins de 8 km de l’entreprise.

Alors, êtes-vous prêts à vous adapter et devenir un employeur de choix?

Tiré de Générations X@Z.

Plus d'articles