CAPSULES D'INFORMATIONS


<< Retour aux capsules d'informations

Combien de décisions irresponsables sur le plan humain ou environnemental ont été prises en ne considérant que l’aspect monétaire? C’est sûr qu’une organisation ne peut rester en vie si elle n’est pas profitable, mais une fois ce seuil atteint, pourquoi en vouloir toujours plus? Voilà le genre de réflexion qui guide du plus en plus les gens sur le plan professionnel.

En tant que travailleur autonome, je réalise encore plus que mon niveau de revenu est proportionnel à ce que j’investis dans mon travail (autant du point de vue émotif que matériel). À un certain point, il faut savoir arrêter de se concentrer uniquement sur l’aspect financier sinon, je travaillerais tout le temps. Je dois aussi me consacrer à d’autres dimensions importantes pour demeurer sain d’esprit : ma famille, mes loisirs, ma santé, mon implication sociale, mon développement personnel et spirituel, etc.

 

L’entreprise est plus qu’une personne morale

Il en est de même pour toute entreprise qui est, je vous le rappelle, elle aussi une personne morale, au sens de la loi du moins. On m’a toujours enseigné que la première raison d’être d’une entreprise est de faire de l’argent et que cette fin justifiait les moyens, mais c’est faux. Idéalement, les moyens doivent se justifier en soi et faire une chose parce qu’elle est juste devrait être une raison suffisante.

Vos gestes parlent plus que vos paroles. La relation de confiance qu’un gestionnaire entretient avec ses employés est fragile. Les gens se disent que si vous êtes capable de mentir à une personne, vous êtes capable de mentir au monde entier. Voilà un autre argument qui vient de renforcer le point que notre vie personnelle et notre vie professionnelle sont liées. Les gens ne veulent plus fonctionner dans un modèle où leurs valeurs personnelles vont à l’encontre de celles de leur organisation.

Votre entreprise vit en symbiose dans un écosystème de plus en plus fragile. Avec la mondialisation des échanges, tout circule plus librement : les produits et services, l’information, la main-d’œuvre et même les virus (informatiques et biologiques)…

En cette ère de méga fusions, des organisations possèdent maintenant plus de pouvoir que certains pays. Avec cette immense influence, vient également une responsabilité planétaire.

Même à plus petite échelle, votre entreprise a la responsabilité de redonner au milieu d’où elle puise ses ressources. La symbiose implique que vous devez nourrir l’évolution de la société qui contribue à votre développement. Si votre organisation, ou vous, ne vous inscrivez pas dans cette relation gagnant-gagnant, vous êtes considérés comme un parasite indésirable.

Tiré de Générer l’engagement au travail.

VOS COMMENTAIRES

+ 23 = 30