CAPSULES D'INFORMATIONS


<< Retour aux capsules d'informations

Voici une question qui m’a été posée suite à ma récente conférence lors des Journées annuelles de l’accueil touristique organisées par Tourisme Québec : Quelles sont les bonnes questions à poser en entrevue?

De nos jours, n’oubliez pas que c’est le candidat qui s’achète une expérience de travail durant l’entrevue et non pas l’employeur qui choisit le candidat.

 

Faites vivre une expérience

Il est donc essentiel de vous différencier favorablement des autres employeurs en faisant vivre une expérience d’entrevue agréable aux candidats.

Voici quelques éléments à considérer :

  • Évitez de faire attendre la personne.
  • Informez le candidat d’avance d’une chose à faire avant, durant et après l’entrevue afin d’évaluer le sérieux de sa préparation dans un contexte moins stressant. Ex. : D’ici l’entrevue, nous te demandons d’identifier une des valeurs de l’organisation en visitant notre site Internet, puis d’expliquer en entrevue en quoi cette valeur t’interpelle, puis tu devras rédiger un court texte sur les points forts et les points à améliorer de ta performance suite à l’entrevue.
  • Faites des entrevues moins traditionnelles en faisant participer un des futurs collègues durant quelques minutes, seul à seul avec le candidat.
  • Informez d’avance tout le personnel de la tenue d’entrevues et invitez-les à venir saluer personnellement le candidat.
  • Accueillez le candidat comme vous le feriez pour votre meilleur client.
  • Évitez d’être dérangés.
  • Privilégiez les qualités d’ouverture, d’humilité et d’entregent afin de faciliter l’intégration de la nouvelle personne au sein de l’équipe.
  • Présentez des cheminements de carrière potentiels.

 

12 questions inhabituelles

Durant l’entrevue, privilégiez des questions ouvertes de type comportemental inspirées du passé du candidat.

Voici quelques exemples de questions :

  • Parle-moi d’une relation difficile déjà vécue avec un ancien collègue.
  • Dis-moi comment tu as fait face à un échec ou à échéancier difficile.
  • Ta voiture tombe en panne en direction du travail, que fais-tu?
  • Qu’est-ce que ça veut dire pour toi avoir de l’initiative?
  • Si tu étais le patron, qu’est-ce qui serait inacceptable?
  • Parle-moi d’une bonne et d’une mauvaise décision que tu as prises et quelles leçons en as-tu tirées?
  • Qui sont tes idoles et pourquoi les admires-tu (tu leur ressembles ou tu les envies)?
  • Qu’as-tu fait au cours du dernier mois pour développer tes qualités?
  • Quelle forme de reconnaissance aimerais-tu recevoir pour un travail exceptionnel?
  • Comment veux-tu recevoir la rétroaction pour t’améliorer?
  • Quelle activité as-tu pratiquée le plus longtemps dans ta vie et pourquoi l’as-tu fait durant tout ce temps?
  • Qu’est-ce qui te rend le plus fier et pourquoi?

Embaucher un mauvais candidat peut être très coûteux d’où l’importance de poser les bonnes questions. En effet, le déroulement de l’entrevue de sélection est directement lié à la qualité du rendement du futur employé.

Intégrez un des éléments ou questions suggérés lors de votre prochaine entrevue et jugez vous-même de l’impact.

 

Stéphane Simard, B.A., B.A.A., CSP

VOS COMMENTAIRES

  • René Beaulieu | 28 octobre 2014

    La première partie de votre texte est excellent ! Là ou j’aimerais vous corriger est au niveau de vos exemples de questions comportementales. Une question «comportementale» fait référence au passé : Parle- moi…raconte-moi…, décris une situation…. Les questions du type : Que ferais-tu…Si tu étais le patron… sont des questions situationnelles qui donne des réponses à faible taux de validité, environ 30% ! Il ne faut donc pas mélanger les deux concepts ! En parlant de l’entrevue, il est important de s’assurer que chaque question valide un connaissance ou une compétence «comme un examen» après tout on évalue un candidat ! On invite pas un candidat à prendre un café et faire la conversation avec des questions inhabituelles.

    • Stéphane Simard | 7 janvier 2015

      Merci René pour la nuance entre question comportementale et question situationnelle.

  • Benoit Grenier | 14 novembre 2014

    Bonjour,
    Je suis en désaccord avec M. Beaulieu. Les connaissances et les compétences peuvent facilement être validées au regard du C.V. et par des examens écrits. Pour ma part, les compétences du candidat ne font plus de doute au jour de l’entrevue. Le but de cette dernière est alors de vérifier l’adéquation de cette personne avec l’entreprise et, plus précisément l’équipe. Je veux alors voir son comportement, ses valeurs, ses motivations, car sans ceci, même un candidat compétent sera et rendra les autres malheureux.

    Bonne journée!

+ 79 = 80