CAPSULES D'INFORMATIONS


<< Retour aux capsules d'informations

Quand vient le temps de prendre une décision, il est certain que le mental analyse tous les pour et les contre. Mais l’intuition peut jouer un rôle très important. Il ne s’agit pas ici de prendre des décisions en se basant seulement sur nos émotions, mais plutôt de faire une analyse de tous les faits puis ensuite de laisser notre cœur nous guider.

Lors d’une conférence de Daniel Lamarre, le PDG du Cirque du soleil mentionnait que Guy Laliberté, le fondateur de l’entreprise, prenait ses décisions finales sur des nouveaux projets basées sur la chair de poule que cette nouvelle aventure lui donnait sur les bras. Les succès internationaux de cette multinationale ne peuvent reposer seulement sur l’intuition. Chaque projet est analysé et soupesé, mais la décision finale entre différentes options repose, elle, sur l’intuition.

Ce qui fait la qualité d’une décision, c’est la combinaison des deux : la tête analyse en premier, mais la décision finale vient du cœur. Quand quelque chose vous tient vraiment à cœur et que vous y croyez, vous pouvez transporter des montagnes.

Si vous ou vos employés vous contentez d’un projet rationnel, vous n’accomplirez jamais rien parce qu’il y aura toujours une raison logique pour expliquer la non-atteinte de votre mission.

À la rigueur, quand seule la raison nous motive, elle est insuffisante. C’est comme si ça venait d’en haut ou de l’extérieur au lieu de venir de l’intérieur, ce qui est beaucoup plus puissant. Regardez simplement agir ceux qui font un travail uniquement pour le salaire et où le cœur n’y est pas… Comme eux, vous allez être fragile parce que toujours concentré sur votre survie (les résultats trimestriels) au lieu d’être profondément enraciné dans des valeurs qui résistent aux tempêtes et qui viennent du fond de vous-même.

Tiré de Générer l’engagement au travail.

VOS COMMENTAIRES

87 − = 80