CAPSULES D'INFORMATIONS


<< Retour aux capsules d'informations

L’employé de nouvelle génération sait reconnaître le patron menteur de celui qui s’intéresse aux individus, non pas dans le but de mieux les manipuler ou de leur vendre du rêve, mais bien avec l’intention réelle de s’intéresser à eux afin d’apprendre à mieux les connaître pour les faire grandir.

Pour l’employé de nouvelle génération, ce n’est pas l’humain qui est au service de l’organisation, mais bien le contraire. Vos employés travaillent désormais pour s’épanouir, apprendre, collaborer, rencontrer des gens (j’ai personnellement rencontré ma douce alors que je lui enseignais le ski…) et surtout pas pour vendre des trucs ou pour enrichir les actionnaires.

Votre responsabilité première de patron est de prendre les employés au niveau où ils se trouvent présentement et de les conduire là où ils devraient être. Il faut donc les accompagner dans la découverte de leurs forces.

Vous devez bâtir le plan et les objectifs organisationnels en fonction des talents des membres de l’équipe plutôt que de forcer les gens à combler leurs lacunes pour satisfaire votre plan.

Voilà pour votre part du travail. Qu’en est-il maintenant des autres? Comment s’assurer que chacun a fait son cheminement personnel lui permettant d’être en paix avec ses choix? Il s’agit là d’une démarche bien personnelle qui va au-delà du rôle de gestionnaire? Je ne crois pas. C’est physique, tout corps tend à l’inertie. À titre de leader, vous avez donc la responsabilité d’amorcer le mouvement, de provoquer des choses, en faisant agir des forces qui vont amener les autres à prendre une direction.

Un des moyens consiste à montrer l’exemple. Ainsi, pour pouvoir éduquer et faire évoluer les membres de votre équipe, vous devez vous-même vous questionner vous aussi sur vos habitudes. Le leadership intérieur précède le leadership extérieur.

Tiré de : Les patrons sont-ils tous des menteurs?

VOS COMMENTAIRES

4 + 6 =