CAPSULES D'INFORMATIONS


<< Retour aux capsules d'informations

Infidèles, indépendants, insouciants, arrogants, paresseux, égoïstes, gâtés, élevés dans la ouate… Les préjugés négatifs sur les jeunes ne manquent pas. Mais qu’on les aime ou pas, il faudra vivre avec. Et oui, ils ont une vision bien particulière du travail et de la vie en général. Il est évidemment intéressant de comprendre le pourquoi, mais nous n’aurons pas à chercher bien loin puisque c’est nous qui les avons élevés. En effet, les générations ne sont que le reflet de la société dans laquelle ses membres ont grandi. Mais au-delà des raisons qui ont modelé les nouvelles générations, il est encore plus important de savoir quoi faire pour engager et fidéliser ces jeunes dans un monde de plus en plus instable et compétitif.

La génération Z, C ou i (comme iPhone, iTunes, i don’t care…), peu importe l’étiquette qu’on leur colle, est sur le point de tout bouleverser.

D’abord, ils ne parlent pas le même langage et ne communiquent pas de la même façon. Constamment branchés, ils pensent que leurs appareils électroniques sont plus essentiels que leurs produits de soins personnels ou même que leurs vêtements.

Bien qu’ils soient souvent encore aux études, les jeunes des nouvelles générations ont déjà une conception claire d’un emploi idéal. Inspirés par Mark Zukerberg de Facebook, Elon Musk de Tesla et Travis Kalanick de Uber, ils admirent les employeurs innovateurs et à l’écoute des besoins de leurs employés.

Même s’ils sont constamment à l’affût de nouvelles expériences, les jeunes sont des consommateurs avisés. Peu importe l’endroit où ils achètent, ils détestent la vente à pression. Pour eux, une bonne expérience client passe par des gens qui s’intéressent au client plutôt que de s’intéresser à la vente.

Peut-on mettre tous les jeunes dans le même panier ? Bien sûr que non. Les différences sont bien plus souvent individuelles que générationnelles. Mais à défaut d’avoir le temps de connaître sur une base personnelle chacun de vos employés ou clients, on peut s’inspirer de grandes tendances sans trop risquer de se tromper.

Que ce soit pour attirer une main-d’œuvre de plus en plus exigeante afin de remplacer les baby-boomers qui partent à la retraite ou pour fidéliser de nouveaux clients aux besoins changeants afin de renouveler une clientèle vieillissante, toutes les entreprises doivent s’adapter pour assurer leur pérennité.

Imaginez l’impact sur la productivité et taux de roulement du personnel si vous pouviez savoir ce qui attire les jeunes employés chez un employeur et ce qui les motive à y rester.

Imaginez l’impact sur la réputation et les ventes de votre entreprise, si vous pouviez savoir ce qui attire les jeunes consommateurs vers une marque et les raisons qui motivent leurs achats.

C’est ce que vous découvrirez en parcourant ce livre inspiré de plusieurs articles et ouvrages sur le thème des générations et de la mobilisation au travail et des résultats d’une enquête réalisée au printemps 2016 auprès de 350 jeunes de 13 à 21 ans par le biais d’un sondage en ligne et de groupes de discussion.

À l’aide de plusieurs tableaux et graphiques ainsi que de nombreux extraits de réponses des jeunes à des questions sur leurs valeurs, intérêts et aspirations personnelles ainsi que leurs attentes et comportements à titre d’employé et de consommateur, nous allons explorer ce qu’il faut savoir pour fidéliser les employés et les clients des nouvelles générations sans aliéner les plus vieux.

En première partie, nous allons découvrir les intérêts propres aux jeunes des nouvelles générations :

  • Leurs valeurs, leurs buts, leurs définitions du succès et du bonheur (conservateurs vous croyez?);
  • Comment ils se voient et ce qu’ils pensent des autres générations;
  • Les médias sociaux les plus utilisés par les garçons et les filles (non, ce ne sont pas les mêmes…);
  • Les sujets qui les intéressent le plus et le moins;
  • Qui ils admirent.

Ensuite, nous découvrirons comment devenir un employeur prisé par la nouvelle génération :

  • Qu’est-ce qu’un emploi idéal et un bon patron;
  • Quels sont les employeurs les plus admirés et pourquoi;
  • Ce qui leur donne le plus envie de se dépasser et les formes de reconnaissances les plus prisées par les garçons et les filles (et oui, il y a des différences…);
  • Comment maximiser leurs forces et minimiser leurs faiblesses;
  • Les critères les plus importants dans le choix d’un employeur (non, ce ne sont pas les activités sociales…)

Finalement, nous analyseront ce qui influence les décisions d’achat des jeunes :

  • Leurs principaux critères d’achat (ne comptez surtout pas sur la pub…);
  • Pourquoi ils préfèrent faire leurs achats en personne plutôt qu’en ligne et quelles sont les raisons qui leur font choisir les grandes chaînes plutôt que les commerces locaux;
  • Ce qui les attire chez une marque et les produits jugés essentiels (sans cellulaire, la vie ne vaut pas la peine d’être vécue…);
  • Les modes de paiement qu’ils privilégient;
  • Ce que les entreprises font de bien pour les convaincre d’acheter (et ce qu’elles font de mal…)

Que l’on soit dirigeant, responsable des ressources humaines ou du marketing ou gestionnaire d’équipe, il faut absolument s’adapter à la vision bien particulière qu’ont les jeunes à propos de la vie et du marché du travail afin d’assurer la pérennité de nos organisations.

Quelles seront les répercussions sur votre entreprise ?

Êtes-vous prêt à faire face à cette nouvelle génération d’employés et de clients ?

VOS COMMENTAIRES

− 4 = 5