CAPSULES D'INFORMATIONS


<< Retour aux capsules d'informations

Suzy Welch est journaliste. Elle contribue régulièrement à titre de rédactrice dans plusieurs magazines et a collaboré à l’écriture d’autres livres, dont Winning avec son conjoint et ancien grand patron de General Electric, Jack Welch.

Dans son livre 10 – 10 – 10 publié aux éditions Scribner, elle propose un nouvel outil pour nous aider dans nos décisions quotidiennes dans les différentes sphères de notre vie : quelles sont les conséquences dans 10 minutes, dans 10 mois et dans 10 ans?

Avant de prendre une décision, il s’agit de se demander quel en sera l’impact :

– Dans 10 minutes ou si vous préférez, maintenant, tout de suite, sur le moment (court terme).

– Dans 10 mois ou dans quelque temps (moyen terme).

– Dans 10 ans ou lorsque bien de l’eau aura coulé sous les ponts (long terme).

Je me sers fréquemment de ce modèle pour me guider dans mes décisions professionnelles et aussi pour faire face aux nombreuses demandes de mes enfants… Au travail comme à la maison, il faut choisir ses batailles. Je trouve aussi que c’est une excellente façon de me garder aligné sur mes valeurs et mes objectifs personnels. En ce beau samedi matin, est-ce que je devrais aller jouer avec mes enfants sur l’ordinateur ou écrire ce livre?

C’est sûr que dans 10 minutes, j’aurai plus de plaisir à jouer avec mes enfants. Cependant, dans 10 mois, j’aurai certainement une plus grande satisfaction à avoir publié mon nouveau livre. Dans 10 ans, je serai sûrement fier d’avoir écrit ce livre, mais j’aurai aussi possiblement du regret de n’avoir pas joué autant que j’aurais voulu avec mes enfants alors qu’ils étaient petits. J’opte donc pour un compromis : je termine cette page pour aller vite jouer avec mes enfants.

Si je n’avais pas suivi ce modèle, je n’aurais probablement pas écrit cette page qui me rapproche de mon but. Ce n’est pas très grave pensez-vous, mais ce sont tous ces petits gestes de procrastination qui, une fois accumulés, nous font sentir coupable.

Aussi, si je n’avais pas évalué les conséquences à très long terme, j’aurais peut-être aussi décidé de consacrer ma matinée à l’écriture comme je l’avais initialement prévu et lorsque j’aurais été prêt à jouer avec mes enfants, ils seraient partis chez leurs amis ou à une activité quelconque.

Encore une fois, ce n’est pas si grave, il y aura plein d’autres occasions, mais c’est si facile de reporter à plus tard alors qu’on ne sait véritablement pas de quoi demain sera fait.

Tiré de Générer l’engagement au travail.

VOS COMMENTAIRES

78 − = 70