CAPSULES D'INFORMATIONS


<< Retour aux capsules d'informations

 

Pour contribuer à redonner un sens au travail, vous n’avez pas à changer l’organisation au complet, mais seulement changer la façon dont vous travaillez. Je suis conscient que cela n’est pas peu dire, mais il faut se rendre à l’évidence : le monde change et les outils évoluent.

J’ai déjà eu une conversation avec mon fils alors qu’il était en cinquième année et qui me disait qu’il avait hâte d’aller sur le site de WordPress pour travailler sur son blogue à l’école puisque tous les sites de jeux avaient été bloqués par la commission scolaire. Et moi de lui répondre que ce problème ne se posait pas lorsque j’avais son âge puisque les ordinateurs personnels n’existaient même pas…

Le télétravail est un bel exemple d’une nouvelle façon de changer notre façon de travailler. En cette ère d’informations, pourquoi devons-nous affronter les congestions et le mauvais temps pour nous rendre tous à la même heure dans un même endroit pour collaborer avec d’autres personnes qui ont elles aussi dû faire face au même manège pour se rendre dans un autre lieu. C’est à croire que nous sommes programmés pour avoir de bonnes idées seulement entre 9 h et 17 h, les jours de semaine… Pour ma part, les idées me viennent au lit, quand je prends ma douche ou lorsque je fais de l’exercice.

 

Le télétravail freine-t-il la créativité?

Les opposants au télétravail vantent souvent les mérites de l’interaction entre les gens sur la créativité et l’esprit d’équipe, mais à quel prix? De toute façon, l’un n’empêche pas l’autre. À moins que ce ne soit une question de contrôle… En effet, comment superviser des gens que nous ne pouvons voir. Sont-ils vraiment en train de travailler à la maison ou sont-ils plutôt allongés dans un hamac?

Quelle est la portion de votre journée qui est allouée aux échanges en personne? Beaucoup peut-être, mais est-ce vraiment nécessaire? Du temps où j’étais directeur des opérations, la grande majorité des rencontres et échanges avec mes collègues et employés aurait pu se faire à distance. La volonté du management et les moyens de communication n’étaient pas là chez nous à l’époque, mais ce n’est plus le cas dans plusieurs organisations aujourd’hui.

L’autre jour, une amie me racontait que les gens à son travail lui demandaient ce qui n’allait pas puisqu’elle était rentrée au boulot deux jours consécutifs alors qu’elle ne se présente habituellement qu’une demi-journée chaque deux semaines…

De moins en moins de gens ont besoin d’être présents physiquement pour échanger virtuellement des informations. Les seuls emplois qui ne sont pas menacés par la mondialisation sont les emplois de proximité : métiers de la construction, coiffeur, pompier… Même l’école n’est plus un service de proximité (ou du moins, ne devrait plus l’être…) Allez passer une journée dans une salle de classe du primaire ou du secondaire pour voir le temps qui est véritablement consacré à l’apprentissage. Les profs eux-mêmes le disent : « Nous passons la majorité de notre temps à faire de la discipline. » Peut-être que d’asseoir en rang d’oignons un groupe d’enfants comme on le fait depuis que l’école a été inventée n’est plus la meilleure façon d’éduquer les jeunes?

Tiré de Générer l’engagement au travail.

VOS COMMENTAIRES

7 + 2 =