CAPSULES D'INFORMATIONS


<< Retour aux capsules d'informations

On nous parle souvent de l’importance de se fixer des buts dans la vie. Je suis moi-même un grand adepte des objectifs à court et long termes, mais pour demeurer en équilibre et sain d’esprit, l’employé de nouvelle génération veut que ces objectifs couvrent tous les aspects de sa vie : finances, affaires, loisirs, santé, relations, développement personnel et contribution à la société.

Personnellement, il m’a toujours été plus facile de me trouver des buts pour les aspects des loisirs ou des affaires en comparaison aux aspects de développement personnel ou de contribution à la société. Avec du recul, je constate combien ce sont mes réalisations (pourtant bien modestes) dans ces deux dernières dimensions qui m’ont procuré le plus de satisfaction. Je garde encore un très beau souvenir de ma journée de fête passée en solitaire à faire du vélo de montagne : la nature, les bruits de la forêt et la liberté de faire ce qui me plaît en plein milieu de la semaine. Bref, être centré sur soi et à l’écoute de ce qui nous entoure.

L’employé de nouvelle génération pense que son existence sur Terre ne devrait pas se limiter à avoir des buts, mais plutôt à avoir un sens. Avoir un but, c’est vouloir devenir quelqu’un ou avoir quelque chose, ce qui est limitatif. En effet, un accomplissement lié à un état ou à la possession matérielle devient conditionnel au maintien fragile de cette situation dans le temps. Puisqu’il n’est pas possible de contrôler la quantité, la qualité et la durée des circonstances externes, il y a de fortes de chances que l’on soit déçu si on place tous nos espoirs en dehors de nous : le monde change et on finit tous par vieillir. Comme le souligne Jean Bouchart d’Orval dans son livre La maturité de la joie : « L’homme a un but, c’est pourquoi il est heureux ou malheureux, mais jamais en paix. »

Tiré de : Les patrons sont-ils tous des menteurs ?

VOS COMMENTAIRES

2 + 4 =